Heure d'ouverture :

Lun-Ven 8:00 - 19:00
Sam - 8:00 - 18:00
Dimanche urgences uniquement

Les chenilles processionnaires sont originaires d'Europe du Sud.

Ce nuisible se développe pendant la période hivernale. Au printemps, lorsque la température augmente, les chenilles pointent le bout de leur nez. Il y a quelques années, la chenille processionnaire était présente uniquement dans le sud de la France.
Cependant, avec le réchauffement climatique, ce type de nuisibles progressent vers le nord.

Comment reconnaître une chenille processionnaire ?

Il existe deux espèces différentes de chenille processionnaire :
- La chenille du pin : il s'agit de l'espèce la plus connue
- La chenille du chêne : cette espèce peut également se trouver sur des noyers.

La chenille processionnaire du pin est reconnaissable par sa pilosité abondante, sa couleur brune (avec tâches orangées) et sa tête noire. Son mode de déplacement est également très caractéristique et permet facilement de reconnaître ce type de chenilles.
En effet, elles se déplacent en file indienne, les unes derrière les autres.

Dégâts engendrés par les chenilles processionnaires

Une défoliation

entraînant une perte de croissance et une diminution du pouvoir photosynthétique.

La mort de l'arbre

dû à un affaiblissement important, le rendant ainsi vulnérable aux attaques d'autres insectes nuisibles tels que des insectes xylophages.

LES RISQUES

Les poils qui recouvrent les chenilles processionnaires peuvent provoquer des irritations importantes, que ce soit chez l'homme ou bien chez les animaux.

L'irritation peut être provoquée par un contact direct avec la chenille ou bien indirectement. En effet, de nombreux poils peuvent être dispersés par le vent par exemple.
Lorsque le poil se brise, il libère une substance allergisante et urticante, provoquant des démangeaisons importantes sur la peau, des irritations au niveau des voies respiratoires (en cas de contact par inhalation) et peut également engendrer une inflammation des muqueuses des intestins et de la bouche (en cas d'inhalation).
Les animaux peuvent également souffrir de nombreux symptômes en cas de contact avec les poils de la chenille. Tout d'abord, l'animal va commencer à baver, sa langue va gonfler et va présenter des tuméfactions. Des soins rapides sont alors nécessaires.

Si vous avez besoin de conseils ou services

Nous vous répondrons immédiatement afin de vous renseigner rapidement et de programmer une intervention dans les plus brefs délais.

TOP